Xtrail mont Sutton, 30 mai 2015

Bonsoir!

Désolé de l’heure tardive à laquelle je poste cet article. Je l’aurais bien publié plus tôt, mais j’ai une vie très chargé. Faut pas m’en vouloir. Haha.

Xtrail, la fameuse course! Celle que j’attends depuis quelques mois. Ça été super bien! Je suis vraiment satisfaite de moi!

Lors de l’inscription, on nous demandait de mettre un temps estimé. Nous avons mis, mon ami et moi, un heure. Honnêtement, et je crois en avoir parlé dans mon précédent article, je pensais le faire en un heure et demi. Eh bien! Je l’ai complété en 59:06!!!  Fuck Yeah!! C’est très peu de différence, mais c’est une grosse fierté personnel! Et puis, dans des compétitions de course, la micro seconde fait toute une différence. J’ai gagné contre moi-même!

Je suis arrivée chez mon ami vers 10:15.  J’étais tellement énervée que j’ai pas pris plus de 5 gorgé de mon café. Heureusement que c’était seulement du instantané. Ça aurait été du gaspillage. J’étais tellement énervée que je lui tapait sur les nerfs. Depuis le temps qu’on ce connaît, il m’a vue dans toutes sortes d’état. Il est habitué à mes comportements. Pour que je lui tape sur les nerfs, ça devait être exceptionnellement, énervant! Haha. Heureusement qu’il n’était pas avec moi quand j’ai été chercher notre pack la veille.

Justement, parlant du pack que nous recevions. Je suis étonnamment surprise. Nous avions un chandail d’excellente qualité, un pack de café Kicking Horse, notre numéro avec la puce et une revue, je crois c’était tout. Le tout dans un sac réutilisable Xtrail. Si je me fis à ma seule et autre expérience de course, ça fait beaucoup de choses offertes. À noter aussi que nous avions rien de ça pour le Bootcamps. Les chandails, on devait les payer sur place. Je suis très satisfaite du rapport qualité/prix que le Xtrail offrait.

Sur place, il avait plusieurs comptoir. D’ailleurs, j’y ai découvert les barres Kronobar. Un pure délice! J’ai finalement trouvé quelque chose pour remplacer mes barres Clif. Car les Kronobar ne contiennent pas de gluten et elles sont remplit de bonne chose! J’en ai acheté au Avril aujourd’hui, j’ai pris une choco-banane. C’était comme un brownie avec des bananes dedans. Je me suis presque roulée par terre de bonheur!

Sans plus tarder, je vais vous raconter ma course. Je crois vous êtes un peu tanné d’attendre. Héhé.
Le départ ce faisait dans le stationnement du Mont Sutton. On descendait le chemin avant de retourner plus loin dans le sentier. L’humidité était écrasante! Pas mal tout le mondes c’est donnés dans ce boute là, rendu près du sentier beaucoup avait ralentie la cadence. Moi-même d’ailleurs. Rendu à la hauteur du sentier, j’ai repris un bon rythme.

Pour ce qui est du trajet en général, ça été dure le courir. À un moment donné ça ne fini plus de monter. J’en ai vue arrêté sur le côté pour reprendre leurs souffle. Je n’ai jamais arrêté. Même si je le souhaitais très fort. Même si mon coeur faisait mal. Même si mes poumons ne fournissaient pas. J’ai continuée. Je vérifiais souvent ma montre polar, car j’ai souvent crû que mon coeur allait me quitter à un moment ou l’autre. Je n’ai pas été plus haut que 198 fréquence cardiaque, en moyenne j’étais à 176. J’ai déjà monté plus haut, je n’étais pas inquiète. Alors j’ai continuer d’avancer. Il n’était pas question que je m’arrête.

Il avait des plus jeunes, 14 ans et moins. Ils m’ont beaucoup encouragé à continuer, courir, me surpassée. Involontaire, précisons le. Je les voyais courir, ça me donnait un Go pour continuer plus loin. Quand le petit gars ralentissait ou arrêtait, je l’encourageais à continuer. « Lâche pas p’tit gars! » je l’ai vue me dépasser plus loin. Héhé!

Ceci est une autre chose que j’aime tant des courses. Nous sommes tous une équipe. L’énergie qui ce dégage est vraiment fun. Tout le monde est gentil dans les courses. J’aime ça. C’est agréable de rencontrer d’autres fans. C’est comme une grande famille. Personne n’est là pour mettre le trouble. On ce supporte tous les uns des autres.

Quand j’ai reçu ma médaille (une vrai de vrai, pas cheapette comme le Bootcamps (j’ai adoré le Bootcamps, mais c’est ma seule référence svp ne pas m’en vouloir)) j’ai ressenti une vague d’émotions me monter dans tout le corps. On nous attend avec les médailles, prête à être donné, directement dans le cou. Je me sentais comme une vrai gagnante. J’étais très heureuse et émotive. Oui avouons-le, j’ai eu les larmes au yeux.

Nous avions un repas offerts après la course. Malheureusement pour moi, toute la nourriture offerte contenait du gluten. Salade de pâtes, couscous, wrap ou sandwich, barre tendre. Alors j’ai gentillement demander à la fille s’il n’avait pas autres choses pour moi. Elle a été chercher deux belles pommes dans le truck. Elle était très gentille de m’offrir autre chose. Elle aurait bien pus dire de me contenter de yogourt glacé et de jus et/ou de lait au chocolat.

Ça été une très belle journée. Il annonçait de la pluie toute la journée. Finalement, le jour même, ça disait seulement en après-midi. Puis finalement, il a mouillé juste le soir. C’était parfait ainsi. Je suis vraiment satisfaite. Je recommence ma journée n’importe quand. J’ai eu beaucoup de plaisir!

image

image

image

image

À bientôt,
Full love,
Juedeplante

Advertisements